– L’Atelier des Lumières inaugure ses œuvres –

Situé à proximité du père Lachaise, l’Atelier des lumières réalise une prouesse unique en son genre en revisitant le concept de l’exposition classique.

Trois nouvelles créations y sont désormais accessibles au public. La première retrace le parcours du peintre Gustav Klimt, la seconde celui d’Hundertwasser, et sont diffusées jusqu’au 11 novembre. Quant à la troisième, il s’agit d’une création moderne plus courte en noir et blanc accessible jusqu’au 31 août.

Dans le vaste espace de cette ancienne fonderie, les visiteurs peuvent choisir de rester debout, se déplacer voire même s’allonger pour profiter des multiples facette de l’expérience. Les murs et le sol servent d’espace intégral de projection, et sont accompagnés d’une bande son d’une exceptionnelle qualité.

Certains visiteurs peuvent regretter une absence d’explications concernant les œuvres ou parcours des deux peintres, voire de transition entre les trois différentes projections.

Les autres vont trouver au contraire que ces manquements offrent un esprit de liberté et de légèreté que l’on ne retrouve que trop rarement. Et contribuent donc à faire de cette projection non pas une exposition d’un genre nouveau, mais bel et bien une œuvre artistique à part entière.

Que l’on soit amateur de peinture, d’images ou artiste dans l’âme, l’Atelier des lumières mérite qu’on aille s’y laisser transporter hors du temps.

 

 

« La ligne droite est un danger créé par l’homme car elle est étrangère à la nature de l’homme, de la vie, de toute création »

  •   – Hundertwasser